Exercices audio

Une école de la vie et de la créativité

À qui s'adresse cette école ?

 

À tout adulte de bonne foi et de bonne volonté !

Et désireux d'apprendre sur lui-même et sur les autres, en particulier :

  1. aux personnes qui enseignent, parents, éducateurs, ayant parfois des difficultés à transmettre à leur(s) enfant(s), leurs élèves, leurs étudiants ;

  2. à celles qui sont dans le relationnel, la psychologie, le coaching, le monde de l'entreprise ou de toute autre organisation avec une recherche d'optimisation jusqu'à aller au devant des besoins d'autrui ;

  3. ou à celles qui sont à la recherche du sens à leur vie ou de leur vocation, ou qui sont "mal dans leur peau", en souffrance, dans la solitude, les regrets, l'excès de stress, le manque de contrôle émotionnel, voire l'absurdité ou l'impasse d'une situation actuelle, le manque de clarté dans leur vie, de nouveauté ou d'espoir, ou même qui vivent "tant bien que mal", souvent plutôt mal que bien d'ailleurs, et qui cherchent des solutions adaptées.

 

Cette éducation essentielle manque-t-elle de nos jours ?

De même que l'alphabétisation est une priorité de la dignité humaine,

de même la créativité au service des autres devrait être un enjeu de toute

éducation au niveau mondial. Vous avez appris le langage, selon votre langue

maternelle. Cela a pris du temps. Vous avez progressé grâce à des

cours et des exercices. Il ne s'agissait pas d'être bon en français,

mais seulement d'apprendre l'outil oral et écrit de la communication.

Ceci a impliqué principalement (et schématiquement) l'hémisphère

gauche de votre cerveau. Or, les deux hémisphères du cerveau

doivent être éduqués à collaborer largementLe droit gère vos expressions

émotionnelles et intuitivesvos représentations dans l'espace,

la musicalitéentre autres fonctions peu ou pas langagières.

L'éducation classique a mis ces fonctions de côté.

 

Quelles "autres" fonctions de l'hémisphère cérébral droit ?

 

Dans l'ouvrage la révélation cérébralel'exemple de Jill Bolte Taylor est cité.

 

 

Son témoignage est bouleversant (18 minutes environ, sous-titré).

Cette neuroanatomiste américaine décrit la "libération" mentale

de son hémisphère cérébral droit au cours d'un accident vasculaire.

Sans attendre bien sûr une telle lésion responsable, il est urgent,

pour que l'homme ou la femme vive un humanisme renouvelé,

de tenir compte de cette possible expansion de la conscience

et de la connaissance. L'éducation devrait apprendre à mieux

vous connaître et à utiliser pleinement vos ressources,

y compris en abordant le côté hémisphère droit. 

L'adage du "connais-toi toi-même" trouve ici sa réalisation.

Car nous apprenons non seulement à l'école des notions extérieures

mais surtout auprès de notre maître intérieur des talents à faire grandir.

Comment éduquer sa créativité comme un jeu ? L'ouvrage la révélation cérébrale

propose un parcours "antistress" en huit exercices que l'on peut effectuer chez soi.

Ces huit exercices du parcours "antistress" à écouter sont un exemple

d'une telle école de vie vers l'unification de nos fonctions mentales complémentaires.

Ils sont consignés intégralement dans le livre. Vous pouvez enregistrer

ces textes vous-même en suivant les recommandations qui y sont exposées.

Pour plus de facilité, ils sont également déjà enregistrés

par l'auteur et disponibles en streaming audio mp3.

Important : vous ne pouvez pas les suivre simplement en les lisant.

Il faut prendre un peu plus de temps et les écouter dans une

certaine détente sans que celle-ci soit obligatoirement profonde. 

Quelques exercices sont basés sur la conscience de votre respiration

(durant environ 7 à 12 minutes), d'autres sur la conscience de la position de

votre corps ou encore sur l'évocation mentale de sensations, dont

des visualisations, sur des thèmes variés (au maximum près de 28 minutes).

Vous n'avez qu'à vous laisser porter en étant au repos.

 

Pourquoi ces exercices vont-ils stimuler votre créativité ?

Les textes de ces exercices sont à la fois le fruit d'une intuition profonde de l'auteur

et de son expérience d'accompagnement de patients en soutien psychologique

et d'animation de stages. L'ensemble est un moyen autant ludique ("antistress") que

stimulant pour votre créativité. C'est un peu comme être vous-même durant ces moments

un "petit Prince" ou une "Alice au pays des merveilles", ou encore un prince charmant

ou une "Belle au bois dormant" sortie de son sommeil de certains contes.

Avec un tel recul de votre vie quotidienne, comme de partir

en vacances, ici chez vous, votre pensée sera tout d'abord au repos. 

Portée par l'écoute, elle se libère. Il en découle des applications inventives

selon vos buts dans des délais variables. Le livre aide déjà à la programmation

de vos objectifs. En évoquant ceux-ci au cours de certains exercices, 

vous faciliterez des prises de conscience et votre motivation pour passer à l'action.

Avez-vous une idée de votre capacité à la créativité ?

Vous suffit-il d'écouter de tels exercices pour la faire éclore et grandir ?

 

La méthode complète de la révélation cérébrale implique un retour actif 

de votre part après l'exercice. Il est fondamental d'exprimer

vos impressions par oral ou par écrit sans jugement ni critique :

tant ce qui s'est passé de marquant durant l'exercice que vos sensations

à son décours. C'est la clé pour de futures évolutions. .

 

Juste après la visualisation ou le ressenti durant l'exercice,

vous passerez ainsi à une phase de langage, oral et/ou écrit.

Bien entendu, il convient de s'entraîner à l'enchaînement des

exercices comme pour la mémoire ou la pratique d'une discipline.

Cependant les rythmes peuvent varier en allant du quotidien

sur une semaine à des périodes plus concentrées avec un seul ou deux

de ces exercices, ou au contraire les huit exercices en deux jours,

et ceci selon vos besoins ou votre désir.

Des rappels à un, trois ou six mois sont souvent bénéfiques.

 

 

Quelle est la place des rêves ou des contes dans ces exercices ?

 

Les rêves, parfois qualifiés de "voie royale de l'Inconscient" sont aussi des

indicateurs de vos ressources créatives qu'il convient de canaliser.

Le prince ou la princesse qui vous est complémentaire et qui doit venir

pour votre bonheur est en fait au fond de vous-même. Or, quelle attention

lui portez-vous habituellement ? De l'union qui découle de cette rencontre

en confiance, il naîtra beaucoup d'enfants, disent les contes.

Il s'agit de votre fécondité au sens figuré. Autrement dit, de votre 

inventivité, de votre créativité et de vos intuitions qui se concrétisent. 

Tout ceci advient en faisant une large place au langage imagé, donc avec

des images mentales que vous suscitez en vous et qui favoriseront

des réajustements intérieurs. De même, vous susciterez plus d'attention

 et d'acceptation chez tout interlocuteur, avec une histoire

que l'on raconte, une anecdote, une fable, un conte ou une parabole

sans chercher à l'impliquer personnellement ou à lui donner des leçons. 

Vous prendrez l'habitude d'y recourir en de multiples circonstances, déjà avec

vos proches, afin de faciliter la communication et la compréhension mutuelle.

La Bible montrerait-elle aussi la route ?

 

Si l'on se réfère à nouveau à la Bible, sans être forcément croyant,

l'on peut lire le récit de la Création au début de son premier livre, la Génèse. Même

si ce récit est souvent considéré comme mythique, il annonce que l'homme et la femme

sont créés à l'IMAGE de Dieu par la Parole de Dieu. Et Dieu enjoint l'homme (encore seul)

de nommer les créatures animales (des formes vivantes). L'homme se rend compte alors qu'il

lui manque une aide semblable à lui. Le vrai besoin se fait sentir. C'est durant la profonde

détente d'un sommeil provoqué que son rêve pourra se réaliser. Une fois la femme ainsi créée,

l'homme et la femme, ensemble, sont dits des êtres "à l'image de Dieu". La parole ou

la pensée créé l'image. Le langage peut susciter l'image mentale dans un "lâcher prise". 

Et passer de l'image au langage fait voir la réalité en face et trouver les solutions !

Ainsi ce livre traditionnel, quelque 3000 ans avant la psychologie jungienne et

les neurosciences, semble sous-entendre le mécanisme de la créativité humaine

qui va de la parole (ici Dieu créateur qui énonce) à l'image, puis de l'image (l'homme créé)

au langage (en dénommant les animaux) : l'homme, une fois résolu son vrai besoin

de recevoir une aide semblable à lui, devient co-créateur dans l'univers

avec toute la responsabilité que ce but implique. Le processus qui va du langage à

l'image puis de l'image au langage a généré à la fois prise de conscience et action.

D'ailleurs les deux récits de la Création semblent de teneur intellectuelle différente  :

au premier chapitre, celui de la Création en six jours est de type holistique (global)

dans un espace/temps universel à dimension visuospatiale et symbolique

(plutôt de type "cerveau droit"), alors que celui de la création de l'homme

qui nomme les animaux (au chapitre 2), tel un zoom restreint à un espace/temps

humain, est de type linéaire, linguistique et analytique (plutôt "cerveau gauche"). 

Dès le début, la Bible, curieusement, interpellerait l'unification en complémentarité de nos

deux "logiciels" cérébraux intellectuels (analytique/holistique) dans une lecture à deux niveaux.

Il faudrait également s'étendre sur l'apport pédagogique du langage imagé chez 

les prophètes de l'Ancient Testament jusqu'à l'Apocalypse de St Jean, ainsi que

 sur celui des paraboles de Jésus, avec leur explication allant de l'image au langage.

Plus près de nous, le psychiatre suisse Carl Gustav Jung a énoncé la complémentarité

psychique créative de l'anima pour l'homme et de l'animus pour la femme. Nous départant

d'un écartèlement intérieur entre tendances opposées, nous progressons alors vers l'union

 à nos ressources inconscientes qui, canalisées, entretiennent une force de vie fondamentale.

Tendre chacune et chacun vers son unité intérieure est une évolution de toute la vie,

source de bonheur, au mieux encouragée par une éducation qui la soutienne.

Les exercices vous y entraînent d'une manière des plus simples.

Qu'apporte la technique du cerveau (les "neurosciences", au pluriel) sur ces exercices mentaux ? 

Lorsque vous rapportez oralement et/ou par écrit le vécu de chaque exercice,

vous en faites une expérience unique de l'instant présent. Les visualisations,

les émotions, les différentes sensations sont autant de matériau mental

non verbal que vous formulerez. Ainsi, schématiquement,

après un passage du langage à l'"image" puis du retour de l'"image" au

langage, il s'effectue un aller-retour qui favorise des connexions nerveuses.

C'est cette technique d'aller-retour qui est la clé de la pratique.

Dans le modèle incertain "cerveau gauche-cerveau droit" (il vaut mieux

parler d'hémisphères droit et gauche, car nous n'avons qu'un cerveau),

cela équivaut  à activer les échanges entre eux vers une harmonie unificatrice.

L'union fait la force, ici intérieurement, tandis que la division rend esclave.

Selon le modèle psychologique de Jung , elle se réalise par des allers-retours

de la conscience vers l'anima chez l'homme, vers l'animus chez la femme.

Même si les neurosciences ne peuvent apporter aujourd'hui de certitudes sur les

réseaux qu'empruntent ces allers-retours (droite-gauche ?), elles soutiennent

de toute façon la validité de l'imagerie motrice (imaginer faire un mouvement

active déjà les zones cérébrales impliquées dans sa préparation) et de son

entraînement qui augmente la performance (comme chez des sportifs

ou des artistes de haut niveau, pour la rééducation de certains patients ou

déjà parfois pour l'éducation des enfants). Le rôle de l'image mentale

orientée vers un but est fondamental. D'où l'importance dans le livre d'un

travail concomitant sur objectif(s) (au chapitre 6) à appliquer durant certains

exercices surtout parmi les plus longs (qui durent de 22 à 28 minutes environ).

Les exercices progressifs du "parcours antistress" favorisent 

l'imagerie motrice et le langage imagé. IIs apportent

de la force à votre créativité de manière accessible.

Changez les choses

vers de nouvelles habitudes plus heureuses

 
en vous-même

Faire un don déductible d'impôts‏.