Rechercher
  • Philippe Loron

Nouveau morceau pour quatuor à cordes : épreuve !

Mis à jour : avr. 13


(image libre de droit par pexels c-technical)

Qu'y a-t-il de si difficile à endurer l'indifférence, les frustrations ou même des formes de violence ? Toute épreuve contient-elle son germe d'espoir, voire de victoire ? La vie n'est-elle pas faite d'aléas ? Combien de personnes ont-elles dépassé la résignation ou même la dépression par leur persévérance ?

La résilience est la capacité de résister à l'épreuve. Mais n'est-elle pas variable d'une personne à une autre ? Il y a des états d'âme que les mots ne peuvent transcrire. Il y a des maux que les termes ne peuvent laisser transparaître. La musique peut atteindre une certaine transcendance que même la poésie ne peut effleurer. Le musicien Robert Schumann avait hésité dans sa jeunesse entre ces deux expressions artistiques. Il opta pour la musique car elle peut exprimer des choses que les mots ne peuvent pas faire.

Dans l'antiquité, la musique signifiait tous les beaux-arts en ce sens que le mot vient de "muse" et qu'elle traitait de tout ce qui concernait les (neuf) muses. C'était une marque d'éducation.

J'ai évoqué pour les exercices de ma méthode le processus d'aller et retour entre la fonction langage et la fonction image (à la page des exercices audio). C'est essentiel pour développer la créativité. Or, lorsque celle-ci est artistique, elle dépasse le langage grammatical pour devenir son propre mode d'expression de sentiments et de Beauté, parfois au-delà des mots comme tout ce qui est pictural, sculptural, architectural et surtout musical (au sens actuel). Des réponses sont contenues dans les attentes. Une dynamique surgit à travers les rythmes et les modulations. Il advient comme une forme d'espérance, comme le jaillissement d'une victoire que nous n'aurions pu à peine envisager.

Au fait, que peut-on attendre de la musique de nos jours comme bienfaits ?

Des études se multiplient : entre des patients atteints de maladie de Parkinson, de maladie d'Alzheimer, ou de simple anxiété, voire de dépression et des personnes en bonne santé qui développent la joie de vivre en société ou même seules, force est de reconnaître que l'on pourrait recommander la musique à tout va ! Et que dire de ses bienfaits chez les enfants qui apprennent à jouer d'un instrument : meilleure concentration, notamment pour d'autres disciplines (maths, langues étrangères, lecture...) et bien plus tard un moindre déclin cognitif ? Sans compter sur la pertinence du chant (avec en plus un travail sur le souffle et la posture) et de la danse...

Sur le plan cérébral, l'on commence à comprendre son action par l'apport de l'IRM fonctionnelle (cet examen d'exploration qui met en évidence les zones plus actives). La musique, même simplement écoutée, favorise une mise en jeu synchrone des deux hémisphères cérébraux avec toutefois une prépondérance pour le droit. C'est dire si nous sommes dans notre sujet ! Au-delà des zones de l'écoute, s'éveille toute une symphonie de neurones qui incluent tant la mémoire que le monde de la motricité et des sensations. Elle est en soi une gymnastique cérébrale douce qui peut conduire à un état de plaisir intense, voire d'exultation.

Veuillez découvrir, par exemple et parmi d'autres, la vidéo avec le Pr Bernard Lechevalier, neurologue à Caen : le plaisir de la musique https://youtu.be/l7lcPNb0RWE

Et un reportage assez complet https://youtu.be/9On319XVVGQ (la musique et la danse pour améliorer sa santé - 36°9).

Si je propose depuis un an tant de musiques personnelles pour piano et pour quatuor à cordes, est-ce par surcroît de créativité, alors qu'elle aurait pu se poursuivre dans ma relation avec les patients ? Combien de fois ne me fallut-il pas être inventif comme tout médecin, au cours de consultations, afin que des patients trouvent leur ressort aussi en eux-mêmes ?

Place encore une fois, en ce mois de mars, à une musique que je veux rebondissante et quasi spontanée dans son déroulement, et surtout fondamentalement joyeuse au-delà de l'épreuve jusqu'à en être victorieuse ! Aurais-je laissé passer inconsciemment quelque effet "médical" en plus ?

Écoutez le morceau en cliquant ici !

Posts récents

Voir tout